Industries culturelles, travail et création

« Les œuvres d’art sont ascétiques et sans pudeur, l’industrie culturelle est pornographique et prude », disent en 1944 Horkheimer et Adorno dans La Dialectique de la raison. Dès le milieu du xxe siècle, la production culturelle a pris la forme de l’industrie, de la division du travail, du marketing et du commerce, et ce phénomène rétroagit sur le contenu des œuvres, produisant une sensibilité standardisée, voire de nouvelles formes d’aliénation. Aujourd’hui, on nomme industries culturelles un secteur économique incluant les institutions publiques aussi bien que des organismes privés qui produisent et diffusent. Et, si l’on sait que la production artistique ou intellectuelle fréquente depuis longtemps les processus de production capitaliste de type industriel ou y a été incluse, il convient de nous tourner vers des penseurs qui ont analysé cette société ou examinent ces théories en regard de la situation contemporaine.

Sommaire
Industrie culturelle ou industries culturelles ? par Jean-Marc Durand-Gasselin
Diffusion de « l’art et les arts », conférence radiophonique de T. W. Adorno, 1967
Rohmer et la question de la critique par richard madjarev
Relire Ivan Illich : l’amateur, le vernaculaire et le marché par Olivier Assouly

 

Psychanalyse et industries culturelles

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la figure de Sigmund Freud, puis, à partir des années 1960, celle de Jacques Lacan occupent une place particulière dans la sphère intellectuelle, l’enseignement et les pratiques thérapeutiques. Les industries culturelles se sont emparées de la pensée freudienne, de son lexique et de ses images. Aujourd’hui, la psychanalyse s’affiche dans les médias et tous s’emparent de ce phénomène.
Dans ces Journées d’étude, les dimensions politique, sociale et historique de la psychanalyse seront abordées par le biais de leurs relations avec l’écriture cinématographique, audiovisuelle et littéraire, que nous déplierons pour mieux dépister les enjeux qui traversent ces domaines.

Sommaire
Comment la psychanalyse s’affiche t-elle dans les médias ? par Geneviève Vergé-Beaudou
Pour une psychanalyse sans alibi par Jean Cooren
Diffusion de Spider de david cronenberg, Canada, 2002, 98 min
Penser la rumeur du monde, penser autrement (avec) la psychanalyse par Jean Cooren
Diffusion de Psychose d’Alfred Hitckock (États-Unis, 1960, 120’)

 

Chaque année, l’Ensa Limoges organise deux à trois sessions de Journées d’étude convoquant des chercheurs et spécialistes à intervenir sur des questions et dans des domaines touchant à l’art, à l’esthétique, à la philosophie, aux techniques, ou encore aux mouvements littéraires et intellectuels.

 

Auteurs : Jean-Marc Durand-Gasselin, Jean Cooren, Olivier Assouly
Éditeur : Naima / Ensa Limoges
Date de publication : 26 janvier 2017
Format : ePub 3 recomposable
Langue : français
ISBN numérique grand public : 9782374400259
ISBN numérique collectivités : 9782374400297
Prix Public : 2,99 €