Le concept de montage est introuvable. Même Eisenstein, l’un des premiers théoriciens, n’a cessé de revenir sur ce geste si multiple. La proposition théorique de cet ouvrage n’est pas de réfléchir au montage à partir d’une thèse qui se développerait linéairement, mais d’« ouvrir » le montage en autant de gestes qui le constituent dans les œuvres contemporaines, que ceux-ci héritent de la pratique et de la théorie du cinéma ou qu’ils empruntent aux pratiques du collage et du montage d’autres arts visuels et sonores, comme littéraires. Si le montage a fini par être rattaché au cinéma jusqu’à le définir, sa conception dépasse largement le septième art comme en témoigne ses théories et ses pratiques. Il pourrait être considéré comme un médium par sa force à traverser la peinture, la sculpture, la composition musicale, littéraire… En le pensant comme médium, il s’agit aussi de le libérer de son Apparat, de ses opérations techniques même si elles sont fondatrices comme la coupe et la collure, en le considérant dans toutes ses puissances, dans toute sa virtualité. Le montage serait donc avant tout performatif, interprétatif et sa réalisation dépendrait autant des gestes du créateur que du spectateur.

 

Auteur : Térésa Faucon
Éditeur : Naima
Date de publication : 6 septembre 2017
Format : ePub 3
Langue : français
ISBN version numérique grand public : 9782374400327
ISBN  version Prêt numérique en bibliothèque : 9782374400365
Prix catalogue : 3,99 €

Disponible en ligne :