Graphiste est un mot épicène.
Épicène : adj. dont la forme ne varie pas selon le genre.
Épicène comme le prénom Cassandre, le nom de scène que se choisira un des fondateurs du design graphique.
Variations épicènes se concentre sur les processus d’émergence des projets, sur la pratique de graphistes autrices, à l’œuvre.

Dans des temps troublés et troublants, il est d’autant plus précieux d’affirmer le design graphique comme un « acte culturel à part entière ». À part entière, sans le couper de sa réalité contextuelle, collaborative et de son rôle de « porteur public de message ».
Sans une tenue graphique, nos sommes de connaissances, nos flux de données, nos récits, nos institutions culturelles, publiques, nos systèmes d’orientations s’étiolent, liquident à un système marketé les idées de partage, de transmission, d’émancipation. Les graphistes donnent, ils ont donné une dimension singulière, souvent symbolique, parfois universelle, à tant de nos objets, culturels ou du quotidien. Leurs conceptions consolident tout matériau lisible et visible.

Le design graphique est un maillon relieur dans un ensemble culturel, sociétal et technique de plus en plus complexifié. Il est si peu (visible, appréhendé, rémunéré) et pourtant, il est décisif. Il est un acte conscient, non d’une quelconque souveraineté (héroïque), mais de la nécessité d’une pratique réflexive.

Les graphistes français.es luttent pour que leurs actes culturels ne soient pas bradés, éclipsés voire des lettres mortes. Le graphiste Cassandre est devenu, dès les années 1930, un symbole de cet engagement. Chaque génération reprend à sa manière ces revendications pour que le graphisme contribue à transmettre, penser, structurer, traduire, commenter, parfois résister et transgresser. Derrière ces actes culturels, dont souvent on ne mesure pas la force, il y a des actrices, fortement impliquées. Ici, en France, depuis des décennies.

Variations épicènes est une tentative de réponse à une commande claire de la MABA :
une exposition collective de graphistes femmes. Cette publication documente l’exposition.

Artistes : Sylvia Tournerie, Anette Lenz, Marie Proyart et Dominique Gonzalez-Foerster, Susanna Shannon, Margaret Gray, Catherine Guiral, Fanette Mellier
Auteur : Vanina Pinter
Éditeur : Fondation des Artistes / MABA
Date de publication : 23 septembre 2020
Format : ePub 3 à marges fixes
Langue : français
ISBN version numérique grand public : 9782904047558
Prix catalogue : 6,99 €