La Réunion des musées nationaux Grand Palais propose pour la première fois dans son histoire éditoriale une collection de littérature. Des rencontres inédites entre des grands auteurs de fiction du XXIème siècle et des artistes majeurs de l’histoire de la peinture.

Dans un musée, placé sur le mur tout près d’une œuvre d’art, un cartel vient dire qui a peint, sculpté, fait naître cette œuvre d’art. Ses dimensions, aussi, sa provenance, sa matière… Un cartel explique. La collection « Cartels », elle, fait davantage qu’expliquer : elle donne à vivre l’œuvre d’art, sa genèse, l’univers dans lequel elle prend sa source, les histoires qu’elle porte ou suscite, grâce au regard d’un écrivain. Confrontée à ce regard, jamais innocent, toujours étonnant elle se livre ou résiste, défie son imaginaire ou se laisse porter par lui, ses obsessions, ses rêveries, donne matière à fiction. Cartels, ou quand les mots des écrivains se mettent à l’œuvre.

 

Rien que Rubens

 

Et la terre de leur corps